Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bio Express

  • : VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • : Journaliste, je collabore avec la presse économique et la presse professionnelle. Je signe des portraits, articles, interviews, dossiers et ouvrages. A mon actif également, des reportages en Afrique du Nord et Afrique subsaharienne. En parallèle, je conçois et pilote des formations sur la communication interculturelle. Et effectue tous travaux rédactionnels, présentation et animation de conférences-débats. Contact : veronique.narame@free.fr | Twitter : @veroniquenarame
  • Contact

LE CHOIX DE LA REDACTION

 

 

ALTERNATIVES INTERNATIONALES  n° 067

Juin 2015

       Boko Haram épuise le Cameroun

Par Véronique Narame
A Maroua et Minawao
 
couverture
                  

Depuis un an, le Cameroun fait face aux assauts meurtriers de la secte nigériane Boko Haram. Et contribue, depuis 2013, à l'accueil sur son territoire de 40 000 réfugiés nigérians dans le camp de Minawao.

 

Lire la suite.

Recherche

LE CHOIX DES INTERNAUTES

JUIN 2015

Algérie / Industrie électrique et électronique : Moderniser et restructurer

Algérie  / Maritime : L'Algérie combine mer et terre

Côte d'Ivoire / Socitech Groupe : Contribuer à la digitalisation de l'Afrique

Burkina Faso / Sibiri François Yaméogo, Styliste Modéliste

Algérie / Photo reportage au Salon international du livre d'Alger

Burkina Faso / Des infrastructures performantes pour l'industrie

 

 

15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 13:14

 

Farouk Kamoun : une

 

sommité des TIC au sommet de SESAME 

 

Paru dans CIO Mag – Septembre/Octobre 2012

 

 

1342015756Former les futurs informaticiens et gestionnaires, tel est le programme mis en œuvre par SESAME, la toute récente Ecole supérieure privée des sciences appliquées et de management, que le professeur Kamoun préside.

 

Si la Tunisie a atteint un tel niveau d’expertise dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, le professeur Kamoun n’y est assurément pas étranger. L’homme qui préside aux destinés de SESAME, l’École supérieure privée d’ingénierie et de technologie, est un pionnier. Il a été le premier professeur universitaire d’informatique dans son pays, à l’issue d’un brillant parcours universitaire qui a été couronné par une thèse à l’Université de Californie Los Angeles (UCLA), laquelle a été menée dans le cadre d’ARPANET, un projet qui a donné naissance à l’Internet !

En 1970, Farouk Kamoun quitte Supélec Paris, son diplôme d’ingénieur en poche, et poursuit en Master of Sciences aux Etats Unis, où il obtient cinq ans plus tard un Ph.D en Computer Science spécialité réseaux. Lors, il est tout désigné pour diriger le premier Département de formation d’ingénieurs en informatique de la Faculté des sciences de Tunis. Il est ensuite propulsé PDG du Centre national de l’informatique (CNI). Dans les années 1990, le scientifique prend la direction de l’École nationale des sciences de l’informatique (ENSI) et du laboratoire de recherche en réseaux et image « CRISTAL », dont il est du reste le fondateur.

Cet éminent chercheur est aussi à l’initiative de la création du Laboratoire de recherche, développement et innovation de l’Ecole supérieure privée d’ingénierie et de technologie (ESPRIT). Depuis 2011, Farouk Kamoun préside SESAME qui bénéficie du retour d’expérience de cette sommité du monde informatique. « Pour créer et stimuler une dynamique d’innovation permanente, conformément à notre devise « Innover pour mieux former », je transfère à l’établissement ce capital d’expérience acquis via l’université et l’entreprise, et crée des liens avec mon réseau de contacts professionnels et académiques, tant au plan national qu’à l’international ».

 

TIC et management

Dans le but de répondre aux besoins d’efficacité des entreprises en matière de compétences dans les Technologies de l’information et de la communication, SESAME propose une offre de formation qui a vocation à améliorer les capacités opérationnelles des ingénieurs. « L’école a fait un choix stratégique au niveau des deux spécialités - TIC et management -, convaincue du fait que le fonctionnement et la réussite des entreprises d’aujourd’hui ne peuvent se faire que si ces deux composantes sont présentes et utilisées à bon escient », précise Farouk Kamoun.

C’est ce qui explique que SESAME est implantée dans le technopôle Elgazala, où elle bénéficie de la proximité d’une centaine d’entreprises relevant du secteur des TIC, dont des filiales de multinationales. La filière d’ingénieur occupe une position de choix et en tire partie avec des spécialisations en ingénierie informatique, systèmes embarqués et systèmes et communication. La filière management propose des spécialités en gestion des PME, en logistiques, achats et échanges internationaux, et en qualité globale et développement durable. De quoi satisfaire aux exigences du marché en termes de ressources humaines.  

 

Virtualisation et Cloud computing

Pour développer les activités de R&D, SESAME s’est dotée d’une plateforme technologique de dernière génération basée sur la virtualisation et le cloud computing, et s’est entourée de partenaires stratégiques du secteur de l’ingénierie informatique, parmi lesquels Cynapsys et Focus. « La préoccupation majeure est d’être proche des attentes des entreprises et de mener des projets collaboratifs pouvant aboutir à des prototypes de produits ou à des nouvelles expertises commercialisables », explique Farouk Kamoun.

Des coopérations pédagogiques à l’international sont en parallèle établies avec le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) dans le cadre de la formation continue, et notamment avec Télécom SudParis et l’Ecole internationale des sciences du traitement de l’information (EISTI) pour la formation initiale. L’établissement entend par ailleurs promouvoir son expertise au plan continental en accueillant des étudiants et en multipliant les partenariats interuniversitaires. « La Tunisie doit croire en son potentiel et promouvoir en conséquence son image de marque à l’international, et en particulier en Afrique », assure celui dont les travaux constituèrent une contribution au développement de l’internet.

 


Partager cet article

Published by Narame
commenter cet article

commentaires