Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bio Express

  • : VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • : Journaliste, je collabore avec la presse économique et la presse professionnelle. Je signe des portraits, articles, interviews, dossiers et ouvrages. A mon actif également, des reportages en Afrique du Nord et Afrique subsaharienne. En parallèle, je conçois et pilote des formations sur la communication interculturelle. Et effectue tous travaux rédactionnels, présentation et animation de conférences-débats. Contact : veronique.narame@free.fr | Twitter : @veroniquenarame
  • Contact

LE CHOIX DE LA REDACTION

 

 

ALTERNATIVES INTERNATIONALES  n° 067

Juin 2015

       Boko Haram épuise le Cameroun

Par Véronique Narame
A Maroua et Minawao
 
couverture
                  

Depuis un an, le Cameroun fait face aux assauts meurtriers de la secte nigériane Boko Haram. Et contribue, depuis 2013, à l'accueil sur son territoire de 40 000 réfugiés nigérians dans le camp de Minawao.

 

Lire la suite.

Recherche

LE CHOIX DES INTERNAUTES

JUIN 2015

Algérie / Industrie électrique et électronique : Moderniser et restructurer

Algérie  / Maritime : L'Algérie combine mer et terre

Côte d'Ivoire / Socitech Groupe : Contribuer à la digitalisation de l'Afrique

Burkina Faso / Sibiri François Yaméogo, Styliste Modéliste

Algérie / Photo reportage au Salon international du livre d'Alger

Burkina Faso / Des infrastructures performantes pour l'industrie

 

 

4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 11:00

 

Omar Cissé, fer de lance de CTIC Dakar

 

Paru dans CIO Mag – Décembre 2012/Janvier 2013

 

 

 

swmentor9wp 383Omar Cissé, ingénieur de conception en informatique de formation, est aux commandes de CTIC Dakar, pépinière d’entreprises TIC, active depuis avril 2011.

 

 

Après une dizaine d’années consacrées à sa société, la start-up 2SI, aujourd’hui leader en ingénierie du logiciel en Afrique de l’Ouest, Omar Cissé a pris les commandes de CTIC Dakar, le premier accélérateur de croissance dédié aux entreprises TIC en Afrique de l’Ouest francophone. Il explique. « CTIC Dakar procure les services et infrastructures aux jeunes entrepreneurs. Il participe également à la structuration de l’écosystème en favorisant l’accès aux financements des PME et aux marchés ».

Pas moins de 35 start-up - des secteurs Social networking, Mobile, Ingénierie logicielle, Logiciels de santé et d’assurance - bénéficient d’un accompagnement. SeySoo, Intek Software, Nelam Services, La Sén2i, People Input, MBE, Amarante, Rhésus, Xtreme Engineering, Soft Solutions, ce sont quelques-unes des entreprises bénéficiaires d’un appui en gestion comptable et fiscale, d’expertise en marketing ou en stratégie d’entreprises et de financement.

 

Le Sénégal en hub des TIC

« Ensemble, nous pouvons relever des défis », lance avec force de conviction Omar Cissé, directeur général de l’incubateur. L’objectif est d’atteindre, en cinq ans, la taille critique et l’ambition est d’être la référence au niveau africain. Les entreprises accompagnées ont d’ores et déjà enregistré une croissance moyenne de leur chiffre d’affaires de 33% au cours de la première année. Quant à leur carnet de commandes, il est prévu une progression d’au moins 100% en 2012 avec l’exportation de prestations notamment au Gabon ou en Côte d’Ivoire.

Ces résultats prometteurs sont de bon augure pour l’avenir. « Avec CTIC Dakar, nous arriverons certainement à faire du Sénégal une véritable référence dans ce domaine et nous parviendrons à créer un environnement propice au développement d’entreprises durables. Ceci constitue notre principale motivation », assure le dirigeant. Le challenge est du reste en passe d’être relevé.

 

Réseau sous-régional d’incubateurs

Les conventions d’affaires se multiplient et voient le nombre de participants augmenter considérablement. Une vingtaine d’événements autour de l’entreprenariat dans les TIC a été organisée. « Nous avons accueilli le premier Startup Weekend Dakar (SWD) de l’Afrique de l’Ouest francophone axé sur l’innovation dans les industries culturelles et agricoles. Aussi, le Global Innovation throught Science and Technology - GIST Start-up BootCamp - en collaboration avec le Département d’Etat américain. Il s’est adressé aux entrepreneurs d’Afrique de l’Ouest et a mis l’accent sur le financement des entreprises TIC. »

D’autres évènements sont initiés, comme un programme à destination des formateurs des huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) sur les logiciels libres. A l’ordre du jour également la mise en place d’un réseau sous-régional d’incubateurs qui commence à se structurer au Niger via le groupe Orange.

 

 

Connecter le monde rural

La composante humaine est à l’origine du succès de CTIC Dakar et Omar Cissé en est la cheville ouvrière. Il impulse la dynamique au sein d’une équipe resserrée et est le garant de la bonne gouvernance. « Nos valeurs sont l’éthique et la transparence mais aussi la persévérance », précise-t-il. Ces pratiques vertueuses sont mues par la volonté d’en faire bénéficier les générations futures. En bon père de famille – le directeur général est marié et père de trois enfants -, il gère la pépinière d’entreprises avec rigueur et discernement, et voue sa passion pour l’entreprise au développement de son pays, le Sénégal. Le reste du temps, Omar Cissé s’adonne à son activité à la ferme qu’il pratique le week end entouré des siens. « J’espère vivement qu’un jour je pourrai faire la connexion entre le monde rural et les TIC pour participer activement au développement de ces zones qui regorgent encore de potentiels largement sous exploités », confit-il.

 

 

CTIC Dakar

CTIC Dakar est porté par la Fondation des incubateurs des TIC, laquelle est présidée par OPTIC. Le projet est financé par la Banque mondiale à travers Infodev et IFC, par l'Agence de l'informatique de l'Etat, le Groupe Sonatel/France Télécoms, l'ARTP. Il est aussi appuyé par des partenaires au développement comme la coopération allemande à travers la GIZ et le Centre de développement des entreprises.

Partager cet article

commentaires