Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bio Express

  • : VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • : Journaliste, je collabore avec la presse économique et la presse professionnelle. Je signe des portraits, articles, interviews, dossiers et ouvrages. A mon actif également, des reportages en Afrique du Nord et Afrique subsaharienne. En parallèle, je conçois et pilote des formations sur la communication interculturelle. Et effectue tous travaux rédactionnels, présentation et animation de conférences-débats. Contact : veronique.narame@free.fr | Twitter : @veroniquenarame
  • Contact

LE CHOIX DE LA REDACTION

 

 

ALTERNATIVES INTERNATIONALES  n° 067

Juin 2015

       Boko Haram épuise le Cameroun

Par Véronique Narame
A Maroua et Minawao
 
couverture
                  

Depuis un an, le Cameroun fait face aux assauts meurtriers de la secte nigériane Boko Haram. Et contribue, depuis 2013, à l'accueil sur son territoire de 40 000 réfugiés nigérians dans le camp de Minawao.

 

Lire la suite.

Recherche

LE CHOIX DES INTERNAUTES

JUIN 2015

Algérie / Industrie électrique et électronique : Moderniser et restructurer

Algérie  / Maritime : L'Algérie combine mer et terre

Côte d'Ivoire / Socitech Groupe : Contribuer à la digitalisation de l'Afrique

Burkina Faso / Sibiri François Yaméogo, Styliste Modéliste

Algérie / Photo reportage au Salon international du livre d'Alger

Burkina Faso / Des infrastructures performantes pour l'industrie

 

 

10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 19:23

« Poussières de caravane »

Maram al Masri & Lambert Schlechter

Nuit Myrtide Editions

27 pages

 

Il y a trois niveaux de lecture de ce recueil. Le premier agrée à celui qui s’attache à la rythmique de ces poèmes en prose. Peut accéder au deuxième niveau le locuteur en langue arabe qui, bénéficiant de la traduction de ces écrits, saisit cette autre transcription. Enfin, pour percevoir la troisième strate, l’on passera outre les procédés poétiques, pour découvrir la dimension allégorique, celle que l’on atteint en faisant fi des jeux de constructions de la métrique. Tout d’abord badin et énigmatique, le ton ne tardera alors pas à se révéler grave, voire cinglant. Et l’on percevra ainsi au fil des pages comme un glissement vers des sentiments empreints de tristesse et de révolte.

« Les tombes sont les trophées de ce vieux général : la guerre » scande avec emphase la poétesse syrienne Maram al Masri, qui personnifie au passage tout ce qui lui tombe sous la plume : les objets, les évènements, les attitudes humaines… comme pour mieux décrire cette amertume qui transperce les âmes des vivants, les empêchant d’apprécier l’auguste quiétude à laquelle ils aspirent pourtant.

Maram la poète écrit pour alléger le chagrin d’une humanité en proie à son histoire cauchemardesque et qu’elle tente en vain de dissiper dans des pintes de bière ou dans des fêtes foraines. Seront-ce ces mots trempés dans ce filet d’encre d’« espoir qui attend sur le seuil du cœur » qui permettront finalement à cette entêtante quête de félicité d’aboutir à ses fins ?

Partager cet article

Published by Narame - dans OUVRAGES
commenter cet article

commentaires