Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bio Express

  • : VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • : Journaliste, je collabore avec la presse économique et la presse professionnelle. Je signe des portraits, articles, interviews, dossiers et ouvrages. A mon actif également, des reportages en Afrique du Nord et Afrique subsaharienne. En parallèle, je conçois et pilote des formations sur la communication interculturelle. Et effectue tous travaux rédactionnels, présentation et animation de conférences-débats. Contact : veronique.narame@free.fr | Twitter : @veroniquenarame
  • Contact

LE CHOIX DE LA REDACTION

 

 

ALTERNATIVES INTERNATIONALES  n° 067

Juin 2015

       Boko Haram épuise le Cameroun

Par Véronique Narame
A Maroua et Minawao
 
couverture
                  

Depuis un an, le Cameroun fait face aux assauts meurtriers de la secte nigériane Boko Haram. Et contribue, depuis 2013, à l'accueil sur son territoire de 40 000 réfugiés nigérians dans le camp de Minawao.

 

Lire la suite.

Recherche

LE CHOIX DES INTERNAUTES

JUIN 2015

Algérie / Industrie électrique et électronique : Moderniser et restructurer

Algérie  / Maritime : L'Algérie combine mer et terre

Côte d'Ivoire / Socitech Groupe : Contribuer à la digitalisation de l'Afrique

Burkina Faso / Sibiri François Yaméogo, Styliste Modéliste

Algérie / Photo reportage au Salon international du livre d'Alger

Burkina Faso / Des infrastructures performantes pour l'industrie

 

 

22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 10:35

 

Cameroun : Perspectives prometteuses pour les télécommunications

 

 Paru dans CIO Mag - Eté 2013


Le Cameroun renforce ses capacités au plan des télécommunications dans l’objectif d’accéder au statut de pays émergents à l'horizon 2035.

 

L’opérateur historique Cameroon Telecommunications (Camtel) annonce le démarrage des travaux de réalisation d’un réseau à large bande. Le but : associer l’image à la voix et aux Data, et proposer le téléphone, l’Internet haut débit ainsi que la télévision.

En matière de téléphonie, la cible est d’accroître la couverture des réseaux de téléphonie mobile. Pour l’heure, une troisième licence d’exploitation a été octroyée à l’opérateur vietnamien Viettel, lequel détient en exclusivité la licence 3G. En contrepartie, Viettel s’est engagé à investir près de 200 milliards de FCFA pour couvrir plus de 80% du territoire avec des technologies de deuxième et troisième générations. Il connectera également à Internet l’ensemble des écoles publiques camerounaises. MTN et Orange, qui revendiquent respectivement 7 et 5 millions d’abonnés, composent désormais avec ce nouveau venu dans le paysage camerounais des télécommunications.

 

 

E-Post

A l’ordre du jour également, la modernisation de l’environnement informatique de la Cameroun postal services (Campost). La société chinoise de télécommunication Huawei technologies CO., Ltd déploie son expertise pour numériser le réseau de la Campost. Le projet e-Post consiste en la construction d’un système d’interconnexion - par fibre optique ou liaison satellitaire - de tous les établissements postaux. Il vise aussi à l’automatisation des activités de guichet. L’objectif est de renforcer les services électroniques et de fiabiliser les transactions bancaires.   

 

L’infrastructure comprend un centre de traitement des données (Datacenter), un réseau VSAT (Very Small Aperture Terminal) pour le raccordement aux bureaux de poste, le déploiement de 420 kilomètres de fibre optique et l’installation d’équipements terminaux de ligne (OSN pour Orbit Showtime Network). La fourniture de 1 000 ordinateurs et de 2 000 équipements informatiques périphériques est requise, tout comme des solutions pour améliorer l’offre de services. Parmi elles, l’implémentation de la fonctionnalité track and trace (suivi des envois), d’une plateforme de call-center (IPCC pour Cisco IP Contact Center), de vidéosurveillance et de communication sur IP. A noter qu’un premier contingent de techniciens de la Campost et du ministère des Postes et télécommunications a suivi, à Shenzen (Chine), une formation portant sur les applications Office Automation, Product Information Systems (PIS) et IPCC. D’autres modules de formation sur la transmission, le réseau et la plateforme IP sont programmés.


Partager cet article

Repost 0

commentaires