Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bio Express

  • : VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • : Journaliste, je collabore avec la presse économique et la presse professionnelle. Je signe des portraits, articles, interviews, dossiers et ouvrages. A mon actif également, des reportages en Afrique du Nord et Afrique subsaharienne. En parallèle, je conçois et pilote des formations sur la communication interculturelle. Et effectue tous travaux rédactionnels, présentation et animation de conférences-débats. Contact : veronique.narame@free.fr | Twitter : @veroniquenarame
  • Contact

LE CHOIX DE LA REDACTION

 

 

ALTERNATIVES INTERNATIONALES  n° 067

Juin 2015

       Boko Haram épuise le Cameroun

Par Véronique Narame
A Maroua et Minawao
 
couverture
                  

Depuis un an, le Cameroun fait face aux assauts meurtriers de la secte nigériane Boko Haram. Et contribue, depuis 2013, à l'accueil sur son territoire de 40 000 réfugiés nigérians dans le camp de Minawao.

 

Lire la suite.

Recherche

LE CHOIX DES INTERNAUTES

JUIN 2015

Algérie / Industrie électrique et électronique : Moderniser et restructurer

Algérie  / Maritime : L'Algérie combine mer et terre

Côte d'Ivoire / Socitech Groupe : Contribuer à la digitalisation de l'Afrique

Burkina Faso / Sibiri François Yaméogo, Styliste Modéliste

Algérie / Photo reportage au Salon international du livre d'Alger

Burkina Faso / Des infrastructures performantes pour l'industrie

 

 

1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 20:59

 

Algérie

Première bougie pour les fonds d’investissement locaux

Paru dans Marchés tropicaux & Méditerranéens

1er février 2012


 

El Djazaïr Istithmar, l’une des sociétés chargée de la gestion de 16 fonds, indique que plusieurs PME opérant dans les secteurs de l’agroalimentaire, du BTP et des services aux entreprises ont manifesté leur intérêt pour bénéficier de cet apport en capital dans leur société.

« Le système s’installe et les entreprises adhèrent. Nous sommes en train de traiter des dossiers qui, d’ici à la fin de l’année 2012, seront finalisés », précise un expert financier de l’institution. Il ajoute que le Fonds de wilaya peut fournir un financement complémentaire dans le cadre d’une mise à niveau des entreprises. Il ne peut en revanche intervenir en soutien aux start-up qui recherchent des fonds d’amorçage susceptibles de pourvoir à 100 % de leurs besoins en financement.

Le Fonds national d’investissement (FNI, fonds national mis en place il y a deux ans), issu de la restructuration de la BAD (Banque algérienne de développement), confirme son leadership sur ce terrain. Sur les $ 21,8 milliards d’investissements nationaux publics et privés réalisés au 1er semestre 2011, plus de 10 % ($ 2,4 milliards) ont été financés par le FNI.

Initialement, l’institution financière a pris des participations dans le capital d’entreprises publiques, finançant en retour l’extension de leurs capacités, comme Saidal à qui a été accordé, en 2010, un prêt de DA 16 milliards. Le FNI a fait de même pour le Groupe industriel des ciments d’Algérie (GICA), contribuant à hauteur de DA 141 milliards au développement du cimentier. Cosider a pour sa part bénéficié de DA 25,7 milliards et Air Algérie a eu accès à des crédits bonifiés auprès des banques via l’entremise du Fonds.

« Le FNI s’est ensuite progressivement ouvert au secteur privé », atteste un économiste financier. Début 2011, le fonds souverain a en effet pris une participation de 36 % dans le capital de l’assureur AXA qui a démarré ses activités en Algérie en décembre.


Partager cet article

Published by Narame - dans ALGERIE ECONOMIE
commenter cet article

commentaires