Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bio Express

  • : VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • : Journaliste, je collabore avec la presse économique et la presse professionnelle. Je signe des portraits, articles, interviews, dossiers et ouvrages. A mon actif également, des reportages en Afrique du Nord et Afrique subsaharienne. En parallèle, je conçois et pilote des formations sur la communication interculturelle. Et effectue tous travaux rédactionnels, présentation et animation de conférences-débats. Contact : veronique.narame@free.fr | Twitter : @veroniquenarame
  • Contact

LE CHOIX DE LA REDACTION

 

 

ALTERNATIVES INTERNATIONALES  n° 067

Juin 2015

       Boko Haram épuise le Cameroun

Par Véronique Narame
A Maroua et Minawao
 
couverture
                  

Depuis un an, le Cameroun fait face aux assauts meurtriers de la secte nigériane Boko Haram. Et contribue, depuis 2013, à l'accueil sur son territoire de 40 000 réfugiés nigérians dans le camp de Minawao.

 

Lire la suite.

Recherche

LE CHOIX DES INTERNAUTES

JUIN 2015

Algérie / Industrie électrique et électronique : Moderniser et restructurer

Algérie  / Maritime : L'Algérie combine mer et terre

Côte d'Ivoire / Socitech Groupe : Contribuer à la digitalisation de l'Afrique

Burkina Faso / Sibiri François Yaméogo, Styliste Modéliste

Algérie / Photo reportage au Salon international du livre d'Alger

Burkina Faso / Des infrastructures performantes pour l'industrie

 

 

1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 16:50

 

Côte d’Ivoire : un plan national de développement des TIC

 

Paru dans CIO Mag - Décembre 2014

 

 

Comme lors des précédentes éditions, la Côte d’Ivoire s’est déplacée en nombre aux Assises de la Transformation digitale – Impact du digital pour l’émergence en Afrique, les 30 et 31 octobre à Paris. L’occasion de mesurer les progrès réalisés dans le domaine du numérique et de découvrir les projets en cours de réalisation.

 

La Côte d’Ivoire avance à pas de géant dans le renforcement de ses capacités au plan Informatique et Télécoms. A l’instar d’autres pays africains, elle mène de front plusieurs projets pour maîtriser l'ensemble de la chaîne de valeur digitale et atteindre l’émergence d’ici à 2020. Bruno Nabagné Koné, Ministre ivoirien de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (MPTIC), interviewé par CIO Mag lors de sa participation aux Assises, a présenté les principales réalisations à l’œuvre. « Nous avons d’ores et déjà déployé un Backbone de 2 000 kilomètres sur les 7 000 kilomètres à réaliser d’ici à 2015. Pour éviter la fracture entre les zones urbaines et rurales, nous avons opté pour des solutions radios en connectant quelque 1 000 villages aux technologies CDMA (Code division multiple access). La restructuration du secteur de la téléphonie mobile a aussi commencé. L’objectif est de passer à 4 licences, contre 7 aujourd’hui. A signaler aussi, l’ouverture, il y a deux ans, de l’Ecole supérieure africaine des techniques de l’information et de la communication (ESATIC), laquelle accueille sa troisième promotion. Enfin, en terme de réglementation, de nouvelles lois ont été adoptées. Elles concernent la lutte contre la cybercriminalité, la protection des données à caractère personnel et le commerce électronique. » A noter également, la mise en place d’un vaste programme de gouvernance électronique (e-Gouv), et depuis 2013, la tenue d’e-Conseils des ministres.

 

Promotion de l’accessibilité et de l’usage des TIC

Dans un pays où le taux de pénétration du téléphone mobile est élevé - jusque dans les villages enclavés -, les services en ligne sont très avancés. Ces deux dernières années, une pléthore d’applications a été développée en Côte d’Ivoire. Les services d’e-Banque sont ainsi très usités. Et pas seulement. Ibrahim Lokpo, Dg de la Modernisation de l’Etat et de l’informatisation souligne que l’accès aux services administratifs s’effectue dans 20% des cas via un Smartphone et que 40% des téléphones disposent d’une connexion à Internet. Le maillage du territoire en fibre optique, d’ici à 2015, va encore accélérer le processus. Tous les pôles administratifs et économiques seront alors reliés. Cela permettra, in fine, de réduire les coûts de la téléphonie ainsi que de l’Internet fixe et mobile. Pour aller encore plus loin dans la démocratisation de l’accès à l’outil informatique, l’Etat a lancé, en partenariat avec Microsoft, le projet « un citoyen, un ordinateur et une connexion à Internet ». En parallèle, des cyber centres communautaires se construisent dans les villages de plus de 500 habitants pour favoriser l’inclusion numérique. Au total, quelque 5 000 villages seront équipés de cyber centres, la gestion étant prise en charge par l'Agence nationale du service universel des télécommunications-Tic (ANSUT) et la supervision par des maîtres d’écoles volontaires et des jeunes préalablement formés. Nul doute qu’à ce rythme, la Côte d’Ivoire sera parvenue à l’objectif qu’elle s’est fixée à l’horizon 2020 : atteindre l’émergence.

Partager cet article

Repost 0

commentaires