Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bio Express

  • : VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • : Journaliste, je collabore avec la presse économique et la presse professionnelle. Je signe des portraits, articles, interviews, dossiers et ouvrages. A mon actif également, des reportages en Afrique du Nord et Afrique subsaharienne. En parallèle, je conçois et pilote des formations sur la communication interculturelle. Et effectue tous travaux rédactionnels, présentation et animation de conférences-débats. Contact : veronique.narame@free.fr | Twitter : @veroniquenarame
  • Contact

LE CHOIX DE LA REDACTION

 

 

ALTERNATIVES INTERNATIONALES  n° 067

Juin 2015

       Boko Haram épuise le Cameroun

Par Véronique Narame
A Maroua et Minawao
 
couverture
                  

Depuis un an, le Cameroun fait face aux assauts meurtriers de la secte nigériane Boko Haram. Et contribue, depuis 2013, à l'accueil sur son territoire de 40 000 réfugiés nigérians dans le camp de Minawao.

 

Lire la suite.

Recherche

LE CHOIX DES INTERNAUTES

JUIN 2015

Algérie / Industrie électrique et électronique : Moderniser et restructurer

Algérie  / Maritime : L'Algérie combine mer et terre

Côte d'Ivoire / Socitech Groupe : Contribuer à la digitalisation de l'Afrique

Burkina Faso / Sibiri François Yaméogo, Styliste Modéliste

Algérie / Photo reportage au Salon international du livre d'Alger

Burkina Faso / Des infrastructures performantes pour l'industrie

 

 

31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 16:46

 

 

Badr El Houari, un expert Java aux commandes

de la filiale d'Objis Maroc

 

Paru dans CIO Mag - Décembre 2014

 

 

Après dix années d’expertise en France et en Afrique subsaharienne, Objis redéploye sa stratégie avec de nouveaux projets à l’horizon 2025. A commencer par l’ouverture d’une filiale au Maroc. Focus sur le nouveau projet.

 

Après le Congo et le Sénégal, Objis campe ses positions au Maroc. Aux commandes de l’opération, Badr El Houari, ingénieur de son état. Cet expert Java, connu pour son activisme dans l’organisation d’évènements IT - il est à l’origine de Morocco Java User Group (MoroccoJUG) et de la conférence JMaghreb - s’est lancé dans l’aventure Objis en pilotant le démarrage, à Casablanca, du centre de formation. Il explique. « Avec Douglas Mbiandou, Co-fondateur et président d'Objis depuis sa création en 2005, nous ambitionnons de positionner Objis Maroc comme Hub technologique de nos activités en Afrique ». L’objectif ? Prendre le leadership de la formation et du consulting SI au Maroc et en Afrique en devenant le référent technique Java. Et conquérir ensuite l’Europe en commercialisant des activités de conseil. « Nous disposons d’offres pour toutes les cibles de clientèle - Testeur, Développeur, Concepteur, Intégrateur, Architecte - et pour tous niveaux : expertise pointue, soutien à l’inclusion des jeunes sur le marché d’emploi, à la concrétisation de projets entrepreneuriaux… Nous proposons aussi des solutions de consulting SI, de l’audit et de la formation pour les cadres de grandes entreprises ». L’inclusion des femmes dans le domaine des NTIC en Afrique n’est pas oubliée. Elle figure au rang des priorités d’Objis.

 

Maroc : un écosystème vertueux

L’implantation d’Objis au Maroc ne doit rien au hasard. Le pays dispose de ressources humaines qualifiées, lesquelles seront mobilisées pour accompagner le développement de la société dans le royaume chérifien et plus largement sur le continent africain. « En 2015, nous comptons déployer une caravane pour soutenir l’employabilité des jeunes en Afrique », annonce d’ores et déjà le gérant de la future franchise marocaine.

Le parcours professionnel et la compétence métier de Badr El Houari ont également joué en faveur de l’implantation d’Objis à Casablanca. Identifié comme le leader de la communauté Java, l’architecte senior est co-fondateur et chef d’orchestre de JMaghreb, la plus grande conférence Java en Afrique. « JMaghreb est une plateforme de rencontres, d’échanges et de réseautage entre des experts internationaux, des entreprises IT et des professionnels marocains (développeurs, chefs d’équipes, chefs de projets, décideurs IT, etc.) », commente-t-il. Il indique que l’édition de novembre 2014 a enregistré la participation de plus de 1 500 participants (dont 31% de femmes) provenant de 15 pays. Plus de 50 conférenciers internationaux, représentant plus de 25 pays, ont animé les débats. Cette année, la conférence a été notamment sponsorisée par Oracle, BNP Paribas, Redhat… et par Objis, qui a du reste annoncé le lancement de ses activités au Maroc à cette occasion. L’évènement était également soutenu par les acteurs IT locaux, a l’instar de Méditel, d’HP CDG, de Neoxia Maroc, d’IT Road…

 

L’expertise d’Objis en Afrique et en Europe

Il ne fait aucun doute que l’offre de formation dispensée par Objis va accroître le développement des technologies Java et renforcera substantiellement les potentialités du pays au plan continental, ainsi que son attractivité à l’international et en Europe en particulier. « Nous allons capitaliser sur l’excellence d’Objis, et sur ses dix années d’expertise en France, en apportant notre savoir faire local.  La collaboration avec Douglas Mbiandou contribuera à la création d’opportunités pour l’Afrique et sa jeunesse. Son dynamisme et sa détermination vont de pair avec mes ambitions personnelles et professionnelles pour le continent », précise Badr El Houari. Ses compétences y contribueront grandement.

A 31 ans, le gérant d’Objis Maroc dispose d’un capital métier plus qu’éloquent. A son actif, dix années dans l’analyse et la modélisation des systèmes d’information, l’audit technique des projets (revue de conception, d’architecture et de code), les technologies Web, le Cloud, l’Internet des objets, la maitrise de l’écosystème Java… S’ajoutent, en sus, ses nombreuses contributions à l’international : JavaOne à San Fransisco ; JFokus en Suède ; Devoxx en Belgique… et sa participation dans plusieurs projets Open source (Arquillian, un Framework pour développer des tests dans un environnement JavaEE, Agorava…). Et enfin, last but not least, le pilote d’Objis Maroc est Co-fondateur et Président de Morocco Java User Group (MoroccoJUG), et depuis 2013, membre du Comité exécutif de la Java Community Process (JCP).

Partager cet article

Repost 0

commentaires