Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bio Express

  • : VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • VERONIQUE NARAME - JOURNALISTE
  • : Journaliste, je collabore avec la presse économique et la presse professionnelle. Je signe des portraits, articles, interviews, dossiers et ouvrages. A mon actif également, des reportages en Afrique du Nord et Afrique subsaharienne. En parallèle, je conçois et pilote des formations sur la communication interculturelle. Et effectue tous travaux rédactionnels, présentation et animation de conférences-débats. Contact : veronique.narame@free.fr | Twitter : @veroniquenarame
  • Contact

LE CHOIX DE LA REDACTION

 

 

ALTERNATIVES INTERNATIONALES  n° 067

Juin 2015

       Boko Haram épuise le Cameroun

Par Véronique Narame
A Maroua et Minawao
 
couverture
                  

Depuis un an, le Cameroun fait face aux assauts meurtriers de la secte nigériane Boko Haram. Et contribue, depuis 2013, à l'accueil sur son territoire de 40 000 réfugiés nigérians dans le camp de Minawao.

 

Lire la suite.

Recherche

LE CHOIX DES INTERNAUTES

JUIN 2015

Algérie / Industrie électrique et électronique : Moderniser et restructurer

Algérie  / Maritime : L'Algérie combine mer et terre

Côte d'Ivoire / Socitech Groupe : Contribuer à la digitalisation de l'Afrique

Burkina Faso / Sibiri François Yaméogo, Styliste Modéliste

Algérie / Photo reportage au Salon international du livre d'Alger

Burkina Faso / Des infrastructures performantes pour l'industrie

 

 

23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 10:33

 

L’Internet nouvelle génération au banc d’essai

au Burkina Faso

 

Paru dans CIO MAG - Octobre/Novembre 2013

 

Le secteur des télécommunications continue de croître de manière significative au « pays des hommes intègres ». Il s’assortit d’une offre Internet en constante évolution, à laquelle souscrivent un nombre croissant de Burkinabè.

 

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a rendu son rapport annuel en août. Il en ressort que pour l’exercice 2012, la téléphonie mobile a connu une croissance significative : la télé-densité atteint 59 %, alors qu’elle était inférieure à 50 % en 2011. Il en est de même du secteur des communications électroniques qui poursuit son développement, notamment en termes de couverture du territoire et de taux de pénétration.

 

Télé-densité en hausse

Trois équipementiers - Telecel Faso, l’Onatel avec Telmob et Airtel - opèrent sur le segment de la téléphonie mobile. Ils proposent leur offre GSM en combiné avec l’Internet, via les réseaux GPRS (General Packet Radio Service), EDGE (Enhanced Data Rates for GSM), ainsi qu’avec la technologie 3G.

L’Office national des télécommunications (Onatel), filiale de Maroc Telecom, consolide sa position au Burkina Faso, avec un chiffre d’affaires de 61 milliards de F.CFA au premier semestre 2013, soit une hausse de 6,5 % à période comparée. La base clients suit la même courbe ascendante, en progressant de 19 % (plus de 4,5 millions d’abonnés). En revanche, l’offre Internet accuse une baisse de 12 %, en dépit de l’accès au haut débit 3G que l’opérateur de téléphonie mobile et filaire a lancé en début d’année.

 

Internet 3,75G

Quatre fournisseurs d’accès à Internet (FAI) activent en parallèle des opérateurs de téléphonie mobile. Le premier FAI est Fasonet, un service proposé par l’Onatel, lequel gère le nœud national d’accès à l’Internet. La téléphonie fixe, qui fournit une connexion en mode bas débit, totalise plus de 50 % de la connexion à Internet, preuve que la technologie de pointe n’est pas généralisée au Burkina Faso. Mais la situation est en train de changer. L'opérateur indien Airtel a lancé en mai la plateforme de télécommunications 3,75G. A la clé, c’est la promesse d’un accès à la technologie la plus avancée en Afrique à ce jour, grâce à la 3G en HSPA+, qui permet une vitesse de connexion pouvant atteindre jusqu’à 21Mb/seconde de vitesse. 

 

Partager cet article

commentaires